Comptes et livrets d’épargne : quelles différences ?

Vous désirez mettre votre argent de côté, mais vous avez du mal à distinguer les différences entre comptes et livrets d’épargne ? Nous tâcherons de vous apporter quelques éclaircissements concernant les points distinctifs entre compte et livret d’épargne, afin que vous puissiez faire le choix le mieux adapté à vos besoins.

 Des exemples de livrets d’épargne

On peut distinguer de nombreux types de livrets d’épargne, comme le livret A, le livret jeune, le livret d’épargne populaire (LEP) et le livret de développement durable et solidaire (LDDS).

Le livret A est un compte permettant de bénéficier d’une épargne rémunérée. Il n’y a pas de frais, et les intérêts versés profitent d’une exonération de prélèvements sociaux et d’impôt sur le revenu. Il est proposé dans tous les établissements bancaires, et la fixation du taux d’intérêt est faite par l’État. Sur ce type de livret, la disponibilité des fonds est immédiate.

Le LDDS est un produit d’épargne rémunéré qui s’adresse à toute personne majeure ayant son domicile fiscal en France. Tout comme le livret A, les fonds peuvent être retirés à tout instant, et tous les établissements bancaires proposent ce type de livret.

Le LEP est quant à lui un placement uniquement dédié aux personnes à revenus modestes. Nombreux avantages sont offerts par ce livret, dont un taux d’intérêt garanti et avec exonération de prélèvements sociaux et d’impôt sur le revenu.

En résumé, les livrets d’épargne ont pour points communs de proposer des fonds à disponibilité immédiate, et d’être exonérés d’impôt et de prélèvements sociaux. Ils sont également soumis à des plafonds (variant selon le type de livret).

Des exemples de comptes d’épargne

Un compte d’épargne est un dépôt d’argent à vue dans un organisme assimilé (une caisse d’épargne par exemple) ou une banque. Ce dépôt rapporte un intérêt (le plus souvent annuel) et ne peut être utilisé pour effectuer des paiements. On peut distinguer différents types de comptes d’épargne, comme le compte épargne logement (CEL), le compte à terme (CAT) ou le plan épargne logement (PEL).

Le CEL est un produit d’épargne qui peut vous faire bénéficier d’un prêt travaux ou d’un prêt immobilier et d’une prime d’état. Les fonds sont disponibles au-delà de 300 €. Si le CEL permettait auparavant de bénéficier d’une exonération d’impôt sur le revenu, il est important de savoir que ce n’est plus le cas pour les comptes ouverts à partir de l’année 2018. Il est également sujet aux prélèvements sociaux.

Le CAT offre quant à lui un taux d’intérêt plus attractif, mais les fonds seront indisponibles pendant un certain temps.

Les grandes différences entre compte et livret d’épargne

Les principales différences entre compte et livret d’épargne se situent donc au niveau de la disponibilité des fonds, et au niveau de la fiscalité. Les comptes d’épargne sont généralement sujets à une taxation à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux. Le compte et livret d’épargne se différencient également au niveau du plafonnement : à l’exception du PEL, les autres comptes d’épargne n’imposent pas de plafond.

C’est quoi un Plan épargne logement (PEL) ?
Comment se préparer à épargner ?