Comment se préparer à épargner ?

Pour vous garantir un avenir serein, il est nécessaire d’épargner, et ce, dès que vous le pouvez. Mais, pour mieux épargner, il vous faudra tenir compte de certains facteurs. Basez-vous sur ces quelques conseils pour commencer une épargne.

Épargner : oui, mais pourquoi ?

Pour se préparer à épargner, il vous faut absolument définir les raisons qui vous poussent à vous lancer dans un tel projet. Généralement, les jeunes commencent à mettre de côté en vue d’un futur investissement immobilier. En effet, c’est normalement entre 30 et 50 ans que l’on fait l’acquisition d’un premier bien. Mais, vous pourrez aussi épargner en vue d’un tout autre projet : achat d’une voiture, vacances, etc. Il est important de déterminer vos objectifs pour mieux épargner. Chaque projet nécessite en effet un besoin de financement qui lui est propre. D’où la nécessité de bien définir vos objectifs afin de choisir le support idéal pour votre épargne. De manière générale, ces derniers varient en fonction de l’âge de l’épargnant.

Estimer sa capacité d’épargne et les risques

La capacité d’épargne d’un particulier varie en moyenne entre 14 et 20 % de ses revenus. Mais, bien évidemment, certains peuvent épargner encore plus que cela, ou beaucoup moins pour d’autres. Vous devrez rester réaliste lorsque vous fixez votre capacité d’épargne. Une fois toutes vos charges payées, quelle somme vous reste-t-il ? Calculez le montant dont vous avez besoin pour passer le mois. Une fois cela fait, vous pourrez alors épargner le reste. Comme vous pourrez par la suite placer votre épargne en vue de le faire fructifier, vous devrez aussi définir la part de risque que vous êtes prêt à prendre. Avant d’investir votre épargne, pensez à demander l’avis d’un conseiller en investissement financier pour bien savoir dans quelle aventure vous vous embarquez.

Épargne : pour quelles solutions opter ?

S’il s’agit de votre toute première épargne, vous pouvez choisir entre différents placements libres. Que vous optiez pour un livret A, pour le LDDS ou le LEP, vous pourrez dans tous les cas verser librement les sommes que vous souhaitez économiser, et ce, sans contrainte. Vous pourrez également décider de les retirer à n’importe quel moment, sans avoir à payer de frais. Par contre, si vous visez une acquisition immobilière dans le futur, vous avez le choix entre le PEL et le CEL. Si vous voulez par contre épargner dans le but de préparer votre retraite, alors le mieux est de miser sur des solutions qui vont bloquer votre capital, pour ne citer que l’assurance vie. Il vous sera également possible d’effectuer des placements boursiers en sachant tous les risques que cela comporte. Ceux qui ont déjà réalisé un premier achat immobilier peuvent pour leur part choisir l’investissement locatif, proposant un bien meilleur rendement.

C’est quoi un Plan épargne logement (PEL) ?
Comptes et livrets d’épargne : quelles différences ?