Publié le : 12 décembre 20195 mins de lecture

Dans le cadre d’un prêt immobilier, les emprunteurs sont obligés de souscrire une assurance. Cette assurance de prêt est demandée par les banques avant de débloquer les fonds nécessaires à l’achat d’une maison ou d’un appartement. Mais comment se fait le calcul de l’assurance prêt immobilier ?

Dans quel but calculer le taux de l’assurance d’un prêt immobilier ?

Tout d’abord, il faut savoir que l’assurance de prêt immobilier ou assurance emprunteur est définie par le code des assurances comme le moyen pour les emprunteurs d’être couvert en cas d’incident ou d’impossibilité de rembourser le prêt à la banque. Ainsi, le calcul du taux de l’assurance d’un prêt immobilier a pour but de définir le coût réel du crédit. En plus des intérêts du taux d’emprunt d’origine, il faut également prendre en compte divers frais comme les impôts, les frais relatifs au dossier et la prime de l’assurance emprunteur.

Les critères ayant une influence sur le calcul de l’assurance d’un prêt immobilier

Le calcul assurance prêt immobilier dépend en premier du contrat que l’emprunteur va souscrire. En effet, il peut s’agir d’une assurance groupée dont la plupart des cas sont proposés par la banque préteur. Il a également la possibilité de contracter un contrat d’assurance emprunteur individuel. Pour le premier cas, celle de l’assurance groupée, le calcul du capital est fixe et ne change pas jusqu’à la fin du remboursement. Contrairement, à une assurance individuelle externe à la banque, les cotisations ne sont pas fixes et sont réévaluées chaque année. Mais il est bon à savoir que les assurances individuelles sont moins chères que les assurances groupées grâce notamment aux jeux de la concurrence. D’autres critères peuvent également influencer le calcul du taux de l’assurance emprunteur comme le délai de carence durant lequel l’assureur paye les cotisations mais n’est pas encore assuré. Quant au délai de franchise, c’est la période qui court entre le sinistre et la prise en charge effective de l’assurance. Enfin, le mode de remboursement, c’est-à-dire forfaitaire ou tout risque, est également un des facteurs qui influencent le taux de l’assurance d’un prêt immobilier.

Le mode de calcul du coût de l’assurance d’un prêt immobilier

Pour un contrat d’assurance d’un prêt immobilier groupé, le mode de calcul du taux se fait sur la base du montant de l’argent emprunté. Dans ce cas, le taux est fixe et ne varie pas jusqu’à la fin du contrat. Pour calculer les mensualités de l’assurance, il suffit de multiplier le taux défini par la banque lors de la signature du contrat avec le capital de l’emprunt. Pour déterminer le cout de l’assurance pendant la durée de l’emprunt, il faut multiplier le capital du montant prêté par la banque avec la durée du prêt qui se fait en moins. Quant à l’assurance individuelle, le calcul du coût se fait sur la base du montant du capital à payer multiplier avec la durée de l’amortissement du prêt. En conclusion, l’assurance d’un prêt immobilier est un moyen pour les banques de se faire payer du fait que le prêt immobilier est souvent soumis à plusieurs aléas.